Photos imprimées sur Yakisugi, bois brûlé japonais, sur lesquelles s’inscrivent les bijoux, socle de réel pour une parcelle de rêve.

L’image devient alors sculpture. Magnifiés par le bijou, les corps de femme prennent vie dans leur diversité. Passer de deux dimensions à trois par la grâce d’un détail qui n’en est pas un : une fois ôté, le bijou vient orner un autre corps en mouvement.

« Ces pièces m’ont été inspirées par un tableau découvert par hasard dans une petite chapelle de l’île de Bréhat en Bretagne, figurant un ange armé d’une lance semblant reliée à une corde pendue au plafond. » 

 

« Il faut soit être une œuvre d’art, soit porter un chef-d’œuvre. » Oscar Wilde

Médium : bois brulé + laiton plaqué or 24 carats 
Dimension: variable 
Année : 2021